Simplifions le mille-feuille administratif et juridique

CCPM | 02 Juillet 2019 - 09h07

La panoplie d’outils existants en matière d’urbanisme est largement suffisante pour englober toutes les politiques sectorielles et en assurer la cohérence. La création de nouveaux outils est donc à proscrire.
Nous pensons qu’en présence d’un Schéma Directeur tel que le SDRIF, le SCOT est superflu. En effet, celui-ci ne fait que transposer les orientations du SDRIF à une échelle intermédiaire, échelle qui vient se sur-ajouter à d’autres (SDAGE, SAGE, parcs, EPCI, etc), qui ne correspond pas au bassin de vie des habitants, ne suscite aucune appropriation, et interroge sur sa pertinence. En l’espèce, le Schéma Directeur d’Ile de France est suffisamment intégrateur et détaillé pour être transposé dans les PLU. Cela est notamment facilité par les outils performants développés par l’IAU. Outils qui ne peuvent être développés par de petites structures, et qu’il est donc pertinent de développer à l’échelle régionale, de par les coûts induits. Par ailleurs, la pérennité des

Back to top