Stabilité

Stabilité

ALM | 18 Juin 2019 - 17h16

Les SCoT font l'objet d'un double reproche : ils coûtent cher à produire et il faut les modifier ou réviser souvent pour tenir compte des évolutions du Code de l'urbanisme en la matière, enchérissant d'autant plus leur coût. Les structures porteuses et leurs territoires ont besoin de stabilité, pour laisser à ces documents le temps de faire la preuve de leur efficience, pour ne pas perdre leur cohérence initiale par la prise en compte de nouveaux sujets. Leur structure actuelle a le mérite d'être (enfin) apprivoisée : un document politique, sa traduction réglementaire, leur fondement (diagnostic et justification). La clause d'évaluation est là pour assurer que le territoire ne s'endorme pas sur ce projet. Faire vivre un SCoT est un défi de gouvernance déjà élevé pour les territoires, en l'absence d'ingénierie en particulier. Le faire vivre tout en devant le réviser, même avec de l'ingénierie, devient compliqué.

Back to top