Contribution du Club Outre Mer de la FédéSCoT

SCoT | 27 Juin 2019 - 19h00

Le SAR constitue trop souvent la principale référence prise en compte par les services de l'Etat ou de la Région/CT. De fait, l'obligation de compatibilité se transforme trop souvent en obligation de conformité, laissant peu de place aux collectivités pour traduire dans leurs documents d'urbanisme leur propre projet de territoire et pouvant compromettre certains des objectifs du SAR (par exemple impossibilcité de réaliser une extension prévues par ce dernier du fait de contraintes imprévues notamment(financières, environnementales, foncières...)).

De même, une localisation différente de certains projets inscrits dans le SAR mais voulu différement par les collectivités se révèle impossible (et sans que ces nouvelles localisation entraine de contraintes environnementales majeures). De même, la réalisation d'équipements non prévus par le SAR, empêche les collectivités de se doter d'équipements pourtant nécessaire à une meilleure prise en compte de l'environnement (ISDN Gyane).

Suite....

Back to top