anticiper les besoins

DDTM34 | 17 Juillet 2019 - 15h12

Aux documents d’urbanisme d’être plus ambitieux et d’anticiper dès aujourd’hui les besoins sur ces politiques plutôt que de subir demain un renforcement de l’arsenal réglementaire qui serait rendu nécessaire par le manque de réactivité des territoires.
Les émissions de GES et la pollution atmosphérique ne sont pas toujours liées à l’activité endogène du territoire. Pour autant, les documents d’urbanisme pourraient orienter leurs choix d’aménagement en visant a minima la diminution de l’exposition de la population à la pollution et travailler sur les externalités positives de certaines autres mesures sur la pollution et les émissions de GES (stockage carbone, végétalisation, etc.).

Back to top